SUPERTAB Air Aqua traitement 600 m3

12 Tablettes / 240 grames.

Réduit le nombre de bactéries anaérobies, virus et moisissures

• Augmente nettement le niveau d’activité des poissons

• Neutralise les déchets organiques

• Nettoie lentement le système et les conduites

• Evite le développement de résistance des populations de bactéries, virus et moisissures

• Pratiquement sans effet sur la vie végétale

Plus de détails

2 SUPERTAB Air Aqua traitement 600 m3 en stock

59,95 €

Tags: 

Catégorie:  traitements-et-bacteries-pour-l-eaua

Attention : dernières pièces disponibles !

Partager votre SUPERTAB Air Aqua... : 

Ajouter à ma liste d'envie

port
livraison
express

Réduit le nombre de bactéries anaérobies, virus et moisissures

• Augmente nettement le niveau d’activité des poissons

• Neutralise les déchets organiques

• Nettoie lentement le système et les conduites

• Evite le développement de résistance des populations de bactéries, virus et moisissures

• Pratiquement sans effet sur la vie végétale

• Réduit l’odeur de l’eau (de baignade)

• Facile à doser

• Efficace à faible dosage

• Exempt de tout sous-produit toxique

• Economic à l’emploi .

Le SuperTab est constitué de dioxyde de chlore (ClO2) sous forme de comprimé. Il s’agit d’un nouveau développement destiné notamment à faciliter fortement l’application du produit. Le dioxyde de chlore (à ne pas confondre avec le chlore !) est un oxydant relativement faible. C’est pour cette raison qu’il peut se trouver, à l’état libre, à une certaine concentration dans l’eau potable, ainsi que dans des étangs ou bassins abritant animaux et autres êtres vivants.

Le dioxyde de chlore est connu depuis près de 200 ans, ayant été découvert en 1814 par Humphrey Davy. Il s’agit d’un oxydant unique qui, même présent à une très faible concentration, est extrêmement efficace pour éliminer virus, moisissures et bactéries pathogènes. Les bactéries anaérobies sont incapables de développer une résistance contre le dioxyde de chlore parce que la substance détruit leur structure cellulaire. Le dioxyde de chlore est un oxydant très sélectif qui réagit principalement avec les substances organiques. Le dioxyde de chlore ne produit pas de résidus (toxiques). Seule une très petite quantité de chlorure (identique au sel de cuisine) subsiste après l’emploi. Contrairement au chlore, le dioxyde de chlore est, à faible concentration, inodore dans l’eau.

Le plus grand avantage du dioxyde de chlore, comparé à d’autres oxydants (peroxyde d’hydrogène, ozone, chlore), est son faible pouvoir oxydant, combiné à sa haute capacité oxydante. Le dioxyde de chlore est largement utilisé pour le conditionnement de l’eau potable, pour la transformation et le stockage d’aliments, pour la production fruitière, ou encore dans l’industrie de la transformation de la viande.

Faible pouvoir oxydant :

Plus puissant est un oxydant, plus dangereux il est pour les organismes vivants. L’ozone ne peut pas être présent dans l’eau à l’état libre du fait de sa puissance et de ses éventuels effets indésirables sur les poissons, pour ne citer qu’eux. C’est pour cette raison que l’ozone est toujours utilisé en l’absence de poissons, et que l’on veille à ce qu’il n’y ait aucun résidu d’ozone dans l’eau traitée. L’oxygène est un oxydant très faible : c’est pour cette raison qu’il doit y en avoir le plus possible dans l’eau pour éliminer les agents pathogènes et neutraliser les substances nocives (réductrices). Le dioxyde de chlore possède un pouvoir oxydant plus élevé que l’oxygène, bien que beaucoup plus faible que l’ozone. Une présence permanente dans l’eau, à faible concentration, ne pose donc aucun problème pour les poissons et les autres organismes vivants. Par ailleurs, les filtres biologiques sont également beaucoup moins sensibles au dioxyde de chlore, par rapport à d’autres oxydants, précisément du fait de son faible pouvoir oxydant.

Haute capacité oxydante :

Pour neutraliser une même quantité de contaminant, la quantité nécessaire de dioxyde de chlore est 2,5 fois moins élevée que celle d’autres oxydants. En d’autres mots, la concentration de dioxyde de chlore ne doit s’élever qu’à 40 % de celle d’autres oxydants pour supprimer la même quantité de bactéries anaérobies, ou pour neutraliser la même quantité de matières organiques. Etant donné que la concentration nécessaire pour obtenir le même effet n’est que de 40 %, il s’ensuit que les êtres vivants sont nettement moins affectés.

Contrairement à de nombreux autres oxydants, le dioxyde de chlore est également très efficace à basse température et aux valeurs pH élevées. Dans l’obscurité, le dioxyde de chlore est légèrement moins efficace, ce qui permet de réduire à un minimum ses effets indésirables sur les filtres biologiques. Etant donné que les bactéries anaérobies (agents pathogènes) possèdent une enveloppe très fine, une très faible concentration suffit à les éradiquer.

Du fait de ces diverses propriétés, le SuperTab est parfaitement adapté aux besoins du secteur de la pisciculture. Dans la pratique, l’effet du dioxyde de chlore est d’autant plus marqué qu’il est utilisé dans la durée :

• Moins de problèmes bactériens

• Propreté améliorée des parois et conduites

• Odeur de l’eau plus fraîche

• Poissons nettement plus actifs.

Un comprimé SuperTab suffit pour traiter 50 000 litres d’eau d’étang. Il est conseillé de répéter le traitement chaque semaine étant donné que le produit se consomme progressivement. Un tel dosage équivaut à une concentration de 0,04 mg/L, entraînant une forte baisse de la pression bactérienne, sans pour autant avoir d’effet négatif sur la biologie et la pisciculture.

A des concentrations plus élevées (à partir de 0,1 à 0,5 mg/L), le dioxyde de chlore est très efficace pour réduire fortement et/ou soigner les problèmes bactériens affectant les poissons. Selon la norme allemande pour l’eau potable (TrinkwV2001), la concentration maximale autorisée de dioxyde de chlore dans l’eau potable est de 0,4 mg/L.

Exemples d’application:

Etangs à poissons (carpes koï):

Dans les étangs, il est important de contenir l’élévation de la pression bactérienne, et de maîtriser son niveau. Pour un dosage d’entretien, il est conseillé d’utiliser une concentration de 0,04 mg/L, qui correspond à 1 comprimé SuperTab pour 50 000 litres d’eau. Si vous disposez d’un étang de 10 000 litres, vous pouvez dissoudre 1 SuperTab dans un jerrycan d’1 litre et ensuite ajouter 200 mL. La solution se conserve pendant 6-8 semaines, à condition d’être maintenue au frais et à l’abri de la lumière.

La quantité ajoutée dans l’étang est consommée assez rapidement, surtout lorsque la charge organique est très élevée (par ex. lors de la première utilisation du produit). Dans ce cas, il est préférable de répéter le dosage tous les 2 jours, et ce 4x de suite. En plus de la réduction de la pression bactérienne, une grande quantité de matières organiques disparaît des parois après une longue période d’utilisation. Progressivement, votre étang acquiert une apparence de plus en plus propre.

Forte pression bactérienne:

Si la pression bactérienne dans l’étang est très élevée, il faut alors augmenter le dosage à 1 comprimé SuperTab par 20 000 litres, ou même 1 SuperTab par 10 000 litres. Si ce dosage est répété chaque jour pendant une semaine, la pression bactérienne diminuera de façon drastique.

Etangs (de baignade) sans poissons:

Pour les étangs de baignade sans poissons, il est conseillé d’utiliser une concentration plus élevée, de l’ordre de 0,08 – 0,1 mg/L. Le produit ne contient pas de gaz chloré, ce qui le rend parfaitement indiqué pour diminuer fortement la pression bactérienne. Les étangs de baignade tendent à développer une couche de sédiments après quelques temps. C’est pour cette raison que la pression bactérienne augmente souvent de façon considérable dans l’eau. Une pression bactérienne élevée dans l’eau de baignade est nocive pour la santé. A faible concentration, le dioxyde de chlore n’a pas d’effet indésirable sur les plantes. Le SuperTab réduit également l’odeur caractéristique des étangs de baignade, de sorte que l’eau acquiert une odeur nettement plus fraîche.

Nettoyage des surfaces/rinçage et désinfection de systèmes :

Une concentration égale ou supérieure à 0,4 mg/L dans de l’eau du robinet propre (!) permet de désinfecter surfaces, conduites, et pièces d’eau. Les biofilms sont eux aussi éliminés.

NOTICE : http://www.air-aqua.nl/products/supertab/SuperTab_FR.pdf

 

« UTILISEZ LES BIOCIDES AVEC PRECAUTION. AVANT TOUTE UTILISATION, LISEZ L’ETIQUETTE ET LES INFORMATIONS CONCERNANT LE PRODUIT »

30 TRAITEMENTS ET BACTERIES POUR L'EAU de la même catégorie